PHP – MySQL - CoolCoyote.net

Archive pour la catégorie ‘PHP – MySQL’

Sonata : Améliorer le CKEditor de FormatterBundle

jeudi 20 juin 2013

Nous allons insérer ici deux choses :

  • Un plugin permettant d’ajouter des vidéos Youtube dans CKEditor
  • Utiliser un « File Browser » pour gérer les différents médias : KCFinder

On va commencer par étendre le FormatterBundle :

php app/console sonata:easy-extends:generate --dest=src SonataPageBundle

que l’on va ensuite activer dans AppKernel.php

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
public function registerBundles()
{
    // ...
 
    $bundles = array(
        // ...
        new Application\Sonata\FormatterBundle\ApplicationSonataFormatterBundle(),
    );
 
    // ...
}

Lire le reste de cet article »

Sonata : Créer un MediaBlock personnalisé

vendredi 14 juin 2013

Ce document se base sur la documentation de Sonata décrivant la procédure pour créer un block personnalisé.

Exposition du cas: On désire créer un slide show ou un carrousel quelconque on veut pouvoir le gérer via SonataPage, c’est à dire pouvoir gérer les images qui défilent via le CMS. L’idée est de créer un block container content_slide par exemple et pouvoir gérer les images du carrousel via des blocks media.

Nous aurons besoin des éléments suivants:

  • Créer un block media personnalisé qui contiendra une image, un titre et un lien
  • Créer un contexte personnalisé slide pour lequel on définira une taille de miniature spécifique

Pour réaliser cela, nous nous baserons la documentation de Sonata indiquée en début d’article. Le principe reste le même pour un MediaBlock avec quelques ajustements. Tout d’abord, voici la structure de notre Bundle :

/src
    /Coolcoyote
        /BlocksBundle
            /Block
                /SlideMediaBlockService.php
            /DependencyInjection
                /Configuration.php
                /CoolcoyoteBlocksExtension.php
            /Resources
                /config
                    /services.xml
                /views
                    /Block
                        block_slide_media.twig.html
            /CoolcoyoteBlocksBundle.php

Lire le reste de cet article »

Installation du CMS Sonata Page

lundi 13 mai 2013

Voici comment installer le CMS Sonata Page à partir d’une installation neuve de Symfony. Cet article sera modifié régulièrement au fur et à mesure de mes découvertes.

Le but est de mettre en place un environnement complet à savoir:

  • Un système de CMS nous permettant de créer des pages, modifier des blocks dans les pages sans avoir à éditer de code
  • Une gestion de membres, au moins pour protéger l’administration dans un premier temps
  • Une gestion des médias permettant l’insertion d’images, vidéos etc.
  • La possibilité d’utiliser de l' »HTML Riche » pour les publications
  • Une administration permettant de gérer tout ce petit monde.

Installation de Symfony 2 via composer :

php composer.phar create-project symfony/framework-standard-edition sonata/ 2.2.1

Modifier le composer.json pour y inclure les bundles suivants :

"sonata-project/page-bundle": "2.3.*@dev",
"sonata-project/doctrine-orm-admin-bundle": "2.2.*@dev",
"sonata-project/admin-bundle": "2.2.*@dev",
"sonata-project/block-bundle": "2.2.*@dev",
"knplabs/knp-menu-bundle": "1.1.*@dev",
"sonata-project/seo-bundle": "1.1.1",
"sonata-project/easy-extends-bundle": "2.1.*@dev",
"sonata-project/notification-bundle": "2.2.*@dev",
"guzzle/guzzle": "3.3.*@dev",
"liip/monitor-bundle": "1.0.*@dev",
"liip/monitor": "1.0.*@dev",
"videlalvaro/php-amqplib": "v2.0.2",
"sonata-project/user-bundle": "2.2.*@dev",
"sonata-project/media-bundle": "2.2.*@dev",
"sonata-project/formatter-bundle": "2.2.*@dev"

puis lancer la commande

php composer.phar update

Pour télécharger les mises à jour.

Lire le reste de cet article »

Symfony2 : Unknown database type enum requested

mercredi 3 octobre 2012

Avec Symfony2 et Doctrine2, il se peut que vous rencontriez ce message d’erreur:

[Doctrine\DBAL\DBALException]
 Unknown database type enum requested, Doctrine\DBAL\Platforms\MySqlPlatform may not support it.

C’est que vous utilisez le type ENUM dans vos tables MySQL qui n’est pas compris par PDO. Le plus simple pour le résoudre : éditer le fichier config.yml et rajouter

mapping_types:
    enum: string

A la fin de la rubrique doctrine:dbal:

doctrine:
    dbal:
        driver: %database_driver%
         host: %database_host%
         port: %database_port%
         dbname: %database_name%
         user: %database_user%
         password: %database_password%
         charset: UTF8
         mapping_types:
             enum: string

Il existe d’autres solutions proposées dans la documentation de Doctrine, mais plus complexes, tout dépendra de vos besoins.

Installation de Composer sous Linux et Windows

mardi 25 septembre 2012

Informations tirées des blogs :

Installation sous Linux

Utiliser la commande

> curl -s https://getcomposer.org/installer | php

Ou alors si curl n’est pas installé :

> php -r "eval('?>'.file_get_contents('https://getcomposer.org/installer'));"

Idéalement, on va déplacer ensuite le fichier composer.phar dans /user/local/bin pour pouvoir y accéder de façon globale sur le système:

> mv composer.phar /usr/local/bin/composer

Désormais si l’on fait un :

> composer --version

On doit avoir un résultat du type:

Composer version 6bd7ca0

Si on veut installer directement composer dans le répertoire /usr/local/bin :

> curl -s https://getcomposer.org/installer | php -- --install-dir=/usr/local/bin

Installation sous Windows

Nous n’avons pas de commande curl, donc nous allons utiliser la deuxième méthode. Je pars du principe que nous utilisons WAMP sous Windows 7, que nous avons une installation avec les répertoires par défaut, que la version de PHP est la 5.3.13 et que vous savez utiliser la console de commandes Windows.

Tout d’abord, ouvre le fichier php.ini qui se trouve dans le répertoire c:\wamp\bin\php\php5.3.13 et assurez-vous que la ligne

extension=php_openssl.dll

est décommentée (supprimez le point virgule au début de la ligne). Assurez vous également d’ajouter le chemin c:\wamp\bin\php\php5.3.13 à la variable Path de votre système, cela permettra d’utiliser la commande php n’importe où.

Pour cela, Menu Démarrer / Panneau de configuration / Système et Sécurité / Système / Paramètres système avancés. Cliquez sur le bouton « Variables d’environnement », cherchez la variable Path dans la première fenêtre et double cliquez dessus. A la fin de la ligne rajoutez :

;c:\wamp\bin\php\php5.3.13

N’oubliez pas le point-virgule ! Validez et fermez tout.

Ouvrez maintenant une console et lancez la commande :

php -r "eval('?>'.file_get_contents('https://getcomposer.org/installer'));"

Un message devrait vous indiquer que l’installation s’est bien passée. La problématique sous Windows est que contrairement à Linux, on ne va pas pouvoir utiliser directement la commande composer et qu’il faudra installer une copie de composer.phar dans chaque répertoire de projet. Il est possible d’améliorer cela en bidouillant un peu 🙂

Commencez par déplacer composer.phar dans le répertoire c:\wamp\bin\php\php5.3.13

Toujours dans ce répertoire, créez le fichier composer.bat que vous allez ouvrir avec un éditeur de texte (le bloc notes fera l’affaire). Saisissez les commandes suivantes :

@echo off
php c:\wamp\bin\php\php5.3.13\composer.phar %*

Et sauvegardez (évidemment personnalisez si vos répertoires ne sont pas les mêmes).

Ouvrez à nouveau une console et tapez

composer --version

Normalement, tout devrait fonctionner. Désormais vous pouvez utiliser composer comme sous Linux ! Une simple mise à jour de composer.phar dans le répertoire /usr/local/bin ou c:\wamp\bin\php\php5.3.13\ vous permettra de profiter de cette nouvelle version partout

L’opérateur + sur les tableaux en PHP

vendredi 25 mai 2012

Dans cet article nous allons nous pencher sur l’opérateur + et sur son action sur les tableaux en PHP.

Dans le cas des tableaux, le + représentera une union et non pas une addition aveugle de deux tableaux.

Prenons le cas le plus simple, l’union de tableaux associatifs:

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
<?php
$array1 = array(
    'cle1' => 'bleu',
    'cle2' => 'blanc',
);
 
$array2 = array(
    'cle3' => 'rouge',
);
 
print_r($array1 + $array2);

Le résultat de ce code :

Array
(
    [cle1] => bleu
    [cle2] => blanc
    [cle3] => rouge
)

Jusque là, aucun problème, les deux tableaux ont fusionné et le tableau $array2 a été ajouté à la suite de $array1. Prenons maintenant un premier cas particulier : les deux tableaux ont une clé en commun :

Lire le reste de cet article »

Installer Eclipse et PDT séparément sur Windows

dimanche 7 novembre 2010

Si vous ne voulez pas utiliser Eclipse uniquement pour faire du PHP, mieux vaut installer la version classique d’Eclipse, puis d’installer PDT (PHP Development Tool) séparément.

En ce qui me concerne j’ai commencé par télécharger la version « Classic » d’Eclipse que l’on peut trouver sur cette page. A l’heure où j’écris ces lignes il s’agit de Eclipse Classic 3.6.1. Téléchargez le zip en fonction de votre système (32 ou 64 bits). Dézippez ensuite votre fichier dans le répertoire Program Files. Vous obtenez un répertoire eclipse. Entre-y et faites un raccourcit de eclipse.exe vers le bureau par exemple.

Lire le reste de cet article »

Portée des fonctions

jeudi 17 juin 2010

La dernière fois, je me posais la question de savoir comment Symfony faisait pour proposer dans ses vues des fonctions telles que __() (les helpers) puisque je pensais que la seule solution de rendre une fonction utilisateur locale à une méthode de classe était de la déclarer directement dans la méthode et que je n’ai trouvé aucun moyen de transmettre cette fonction à cette méthode (comme cela se passe pour les variables). Et pour cause, on n’en n’a pas besoin!

Lire le reste de cet article »

Les composants de Doctrine – Le composant Table

lundi 14 juin 2010

Maintenant que nous avons initialisé Doctrine (vois l’article sur l’introduction à Doctrine), nous allons pouvoir commencer à l’utiliser.

Comme nous l’avons dit, avec Doctrine tout est objet. Nous aurons donc accès à des classes qui vont nous permettre de travailler les données. On appelle ça des composants. Doctrine fournit plusieurs composants. En voici trois essentiels :

  • Le composant Record qui représente un enregistrement d’une table
  • Le composant Collection qui représente un ensemble de Record
  • Le composant Table qui représente notre table et nous permettra d’accéder aux composants Collection et Record

Dans cet article nous allons étudier le composant Table.  Il permet comme son nom l’indique d’accéder à une table de notre base de données et d’interagir avec elle. Pour cela il nous faut une instance de la classe représentant notre table :

1
2
3
<?php
require_once('bootstrap.php');
$table = Doctrine_Core::getTable('Produits');

Lire le reste de cet article »

Installation de APC sous Debian

lundi 7 juin 2010

APC est un cache d’OPCodes pour PHP (version inférieure à 5.5). Il permet de mettre en cache au niveau serveur le code de PHP précompilé afin de ne pas refaire ce traitement.

Vous trouverez plus d’informations dans l’article de Julien Pauli sur developpez.com.

Ici il s’agit de voir comment l’installer sous Debian. Très facile finalement, il existe un paquet pour ça:

> apt-get install php-apc

Il faudra bien sûr redémarrer Apache.

Par défaut, le fichier permettant le monitoring du cache est situé dans /usr/share/doc/php-apc et s’appelle apc.php.gz. Il faudra donc le décompresser:

> gzip -d apc-php.gz

Il vous suffit de déplacer ce fichier où bon vous semble.

Si vous installez le package à partir de dotdeb, le fichier de monitoring ne sera pas présent. Dans ce cas, grâce à un phpinfo(), récupérez la version d’apc installée puis rendez vous sur http://pecl.php.net/package/apc

Choisissez votre version d’APC, localisez apc.php et téléchargez le.

A noter que le fichier de config d’APC se situe dans:

/etc/php5/conf.d/apc.ini

Vous pourrez trouver toutes les directives de configuration dans la documentation sur php.net, notamment le paramètre apc.shm_size qui permet d’ajuster la ram utilisée.