Archive pour le mot-clef ‘debian’

Convertir un fichier d’un encodage à un autre

Dimanche 3 août 2008

Cela se fait avec iconv:

iconv -f iso-8859-1 -t utf-8 -o fichier-de-sortie.xml fichier-entree.xml

les options:

-f: l’encodage d’entrée
-t: l’encodage de sortie
-o: le fichier de sortie (sinon ça l’affiche à l’écran).

On ne peut apparemment pas écraser le fichier d’entrée par celui de sortie automatiquement. Il semble qu’il faille passer par un autre fichier.

Configuration de sources.list

Dimanche 6 avril 2008

Le fichier:

/etc/apt/sources.list

contient la liste des sources permettant de faire les mises à jour du système. Il se compose de plusieurs lignes, chacune d’elle représentant un source différente. Elles sont traitées dans l’ordre d’insertion dans le fichier. Après installation, mon sources.list ressemblait à ça:

deb cdrom:[Debian GNU/Linux 4.0 r3 _Etch_ - Official i386 CD Binary-1 20080217-11:50]/ etch contrib main

deb http://ftp.fr.debian.org/debian/ etch main
deb-src http://ftp.fr.debian.org/debian/ etch main

deb http://security.debian.org/ etch/updates main contrib
deb-src http://security.debian.org/ etch/updates main contrib

La syntaxe est la suivante:

– Le premier champ indique le type de source. deb indique les paquets de logiciels compilés, deb-src indique les paquets contenant les sources des logiciels.

– Le deuxième indique la source. Dans mon cas il y a le CD-ROM de Debian, puis le dépôt sur Internet

– Le troisième champ peut avoir 3 valeurs: stable (ou le nom de code de la distrib à savoir etch pour mon cas), testing et unstable.

  • Le paramètre stable sélectionne les paquets validés par Debian comme étant utilisable de manière sûre pour l’utilisateur. Le problème est que le processus de validation de Debian est plutôt long et qu’une mise à jour d’un logiciel peut parfois prendre du temps avant d’être disponible en stable.
  • Le paramètre testing contient les paquets en cours de test et candidats au passage en stable. Les mises à jour des logiciels y sont plus rapides, mais il se peut que l’on tombe sur une mauvaise surprise, comme un paquet qui contient un bug qui serait passé au travers.
  • Puis le niveau unstable est le plus dangereux. Tous les nouveaux paquets et les mises à jour sortent d’abord en unstable. On peut considérer ce statut comme un statut de beta. Ce niveau est quand même à déconseiller surtout si on n’est pas assez bidouilleur pour réparer une distrib qui aurait planté à cause d’une mise à jour.

– Le dernier paramètre donne la liste des types d’applications que l’on veut télécharger. Il peut y avoir 3 paramètres:

  • main : contient des paquets répondant entièrement à la philosophie de logiciel libre de Debian
  • non-free: contient les paquets ne répondant pas aux critères du logiciel libre de Debian mais pouvant tout de même être distribués librements
  • contrib: contient des logiciels libres qui nécessitent des éléments non libres.

Personnellement à la maison je désactive le CD-ROM et je me mets en testing, j’active les 3 dépôts et je désactive les sources:deb

#cdrom:[Debian GNU/Linux 4.0 r3 _Etch_ - Official i386 CD Binary-1 20080217-11:50]/ etch contrib main

deb http://ftp.fr.debian.org/debian/ testing main contrib non-free
#deb-src http://ftp.fr.debian.org/debian/ etch main

deb http://security.debian.org/ testing/updates main contrib
#deb-src http://security.debian.org/ etch/updates main contrib

Après cela, il n’y a plus qu’à sauvegarder et faire un

apt-get update

Installer Debian en mode graphique

Dimanche 6 avril 2008

Debian possède un mode graphique pour son installation. Je viens de l’essayer et c’est quand même plus sympathique que le mode classique.

Pour l’activer, lorsque le CD ou le DVD d’installation de Debian a booté et qu’il vous propose l’invite de commande, il suffit de taper:

> installgui

Installer un serveur DNS relai

Dimanche 9 mars 2008

Si par exemple votre debian sert de routeur, il est intéressant qu’elle fasse également relai DNS, surtout si un serveur DHCP est installé.

Installation du paquet bind9 :

apt-get install bind9

modification du fichier
/etc/bind/named.conf.options

Dans la partie « forwarders »:

forwarders {
	80.10.246.2;
        80.10.246.129;
};

Exemple donné pour relai des DNS d’Orange

Raccourcis et couleurs sous la console

Dimanche 9 mars 2008

Tout se passe dans le fichier .bashrc du répertoire de l’utilisateur.Pour activer les couleurs rajouter:

alias ls='ls -ap --color'

Pour activer la commande ll:

alias ll='ls $LS_OPTIONS -la'

Si après vous être déloggué puis relogué cela ne fonctionne pas, testez la commande suivante:

source ~/.bashrc

Si maintenant vos alias fonctionnent, dans ce cas il faut éditer le fichier .bash_profile et décommenter les lignes suivantes:

if [ -f ~/.bashrc ]; then
    source ~/.bashrc
fi

Les alias seront pris en compte automatiquement à chaque identification.

Pavé numérique sous Putty et VIM

Dimanche 9 mars 2008

Si le clavier numérique ne fonctionne pas sous VIM à travers Putty, 2 solutions:

– sous putty, dans la section [Terminal -> Features], il faut cocher la case Disable application keypad mode
– sous ssh (natif linux), créer un alias

vtvim="TERM=vt220 vim"

Utiliser VIM avec crontab

Dimanche 9 mars 2008

Dans le fichier .bashrc du répertoire de l’utilisateur ajouter la ligne:

> export EDITOR=vim

C’est tout !

Synchroniser sa machine avec un serveur de temps

Dimanche 9 mars 2008

Installer le packet ntpdate:

> apt-get install ntpdate

Si utilisation d’un firewall, ouvrir le port 123 en UDP. Exemple de règle pour Netfilter (iptables):

iptables -A OUTPUT -o ppp0 -p udp --dport 123 -m state --state ! INVALID -j ACCEPT
iptables -A INPUT  -i ppp0 -p udp --sport 123 -m state --state RELATED,ESTABLISHED -j ACCEPT

Pour se synchroniser utiliser la commande ntpdate:

> ntpdate serveur_de_temps

liste des serveurs de temps français: http://www.cru.fr/services/ntp/serveurs_francais

On peut ensuite utiliser cron pour une synchro toutes les nuits.

Les commandes shell de gestion de disque

Dimanche 9 mars 2008

Connaître l’espace occuppé / libre sur les disques

>df -h

-h : affichage « humain » – Permet un affichage automatique en Ko, Mo, Go selon les tailles

Connaître l’espace occupé par un répertoire

>du -sh <nom du répertoire>

-s : sans cette option, la commande liste le contenu de chaque fichier du répertoire avec la taille. Avec on n’affiche que la taille du répertoire.